Logo Capoeira Palmares de Pariswww.capoeira-palmares.fr

Association de capoeira PALMARES de Paris.

Charte des pages internet de Capoeira Palmares

La Charte des pages internet de Capoeira Palmares indique les normes que nous nous sommes fixées pour l'écriture, le codage et la mise en ligne de nos pages.

timbre Pol
par Pol Briand
symbole courrier
contact

Revu le 11 jan 2004

URL de cette page: http://www.capoeira-palmares.fr/charte.htm

Pourquoi

Objectifs

Ceux qui s'intéressent à la capoeira sont dispersés dans le monde, et nous avons recours à l'occasion à des spécialistes d'histoire, de musique, et autres domaines intéressants, non moins dispersés.

Chacun peut accéder à des ressources différentes. Chaque point de vue différent fournit une description complémentaire.

Nous mettons ces pages sur internet pour:

État du monde virtuel.

On rencontre sur internet une masse d'assertions invérifiables. Les producteurs d'informations doivent se soucier de donner aux lecteurs qui se soucient de la qualité des renseignements des assurances sur ce qu'ils mettent en ligne. Dans d'autres domaines, des comités de lecture veillent à la conformité des informations publiées aux normes de leur discipline. La capoeira n' a pas de normes et pas de publication reconnue.

Quand il n'existe pas de source sûre pour les renseignements, les lecteurs font appel à des moteurs de recherche textuels. Ces programmes informatiques sont l'intermédiaire obligé. Google a gagné une place prépondérante. Son système d'évaluation de la pertinence des pages par rapport à des termes recherchés tient compte de la popularité des pages, manifestée par le nombre de liens qui renvoie vers les sites. Il donne ainsi une définition "démocratique" de la pertinence. Il donne ainsi, de fait, plus de poids à ceux qui sont disposés à coopérer.

Alors que l'information circule sans obstacles à travers le monde, et que le coût infime de sa duplication rend sa prolifération incontrôlable, il est illusoire de la traiter comme une marchandise, que l'on peut s'approprier et vendre, comme si elle existait en quantité limitée. Même si nous partagions cette croyance, il nous serait impossible de faire respecter le monopole auquel nous prétendrions. La mobilisation judiciaire de la coercition d'État coûte trop cher.

Il nous faut donc construire, en marge du système d'appropriation institutionnelle de l'information, un réseau d'échanges basé sur la réalité de l'âge de l'internet, et non sur des fictions légales.

Ce réseau ne peut se baser se baser que sur la reconnaissance mutuelle, par consensus, de la qualité des travaux. Cette reconnaissance se manifestera, en pratique, dans un ordre d'importance croissante:

  1. par des visites sur les pages concernées;
  2. par des liens vers ces pages;
  3. par des invitations à réaliser des travaux rémunérés, qui restent la nécessaire mesure du succès.

Droit de copie

Ceux qui veulent reprendre les textes que nous mettons en ligne sont parfaitement libres de le faire.

Faites-le en indiquant la source. C'est de l'intérêt de vos lecteurs: ils sauront à qui demander des compléments ou des éclaircissements, ou avec qui engager des polémiques.

C'est de votre intérêt aussi: une réputation de plagiaire ne grandira pas votre nom.

Et bien sûr c'est de notre intérêt aussi, voir nos objectifs.

Respectez donc les conditions de reproduction du gnu, valables bien au delà du monde du logiciel libre, et que je paraphrase ici:

Cette déclaration devrait avoir pour effet d'empêcher toute poursuite au titre de soi-disant "droit d'auteur" contre quiconque et tout blocage de l'information si une compilation commerciale venait à inclure nos textes.

Fichiers

Pour un usage agréable quels que soient l'ordinateur et la liaison à internet:

Signal et bruit

L'information utile aux lecteurs, c'est le signal; la taille du fichier nécessaire pour parvenir à la transmettre, c'est la somme signal+bruit. Il est impossible de mesurer la taille de ce signal, mais il est sûr que de deux pages HTML qui s'affichent de la même façon et transmettent la même information aux divers robots qui peuvent les utiliser, moteurs de recherche, systèmes de traduction automatique, logiciels de mise en page, celle qui utilise le moins d'octets est meilleure.

On s'aperçoit bien vite que le code HTML que les logiciels de traitement de texte ou de création de pages produisent est loin d'être le plus simple possible. Ces programmes prennent toutes les demandes de leur utilisateur au pied de la lettre, et dans l'ordre où elles arrivent. Si l'on édite le code, une fois terminée la conception, on éclaircit ses propres idées sur la structure de ce que l'on fait, et l'on met en ligne un code plus svelte.

Les styles, qui mettent en commun les informations de mise en forme, améliorent indiscutablement le rapport signal/bruit, quoique ça puisse être.

Pour cette raison, nous adoptons HTML 4. Les navigateurs plus anciens, afficheront le texte avec, dans la plupart des cas, des mises en forme par défaut.

Facilité de copie

Les lecteurs doivent pouvoir effectuer facilement une copie locale des fichiers en ligne, quel que soit leur système d'exploitation, et la mettre facilement à jour.

Donner des mesures légales pour garantir aux lecteurs un droit de copie ne suffit pas. Une coopération effective exige que l'on facilite les opérations techniques liées à la copie.

Guide de composition des pages

Style rédactionnel.

Mettre en ligne un texte de bonne qualité rédactionnelle.

Langues

Nous sommes évidemment limités dans notre communication par les langues que nous connaissons suffisamment pour pouvoir les écrire — même sans trop d'exigence de style :

français
notre langue locale, ma langue maternelle.
portugais
la langue d'origine et vernaculaire de la capoeira
anglais
la langue de communication internationale actuelle, comme une sorte de latin (éventuellement de cuisine) moderne.

Nous pouvons reproduire des textes rédigés par d'autres dans un éventail d'idiomes un peu plus large.

Il n'est pas nécessaire de tout traduire avant de mettre en ligne. Par contre, afin de donner dans ces trois langues un certain confort de consultation:

Fichiers index.htm
destination par défaut de la navigation pour chaque dossier/répertoire : langue française.
Fichiers index_pt.htm
traduction du index.htm correspondant en portugais.
Fichiers index_en.htm
traduction du index.htm correspondant en anglais.
Liens
Des liens permettent de visiter les pages en naviguant toujours dans la même langue et de passer d'une langue à l'autre :

Voir aussi Pratiques de codage: lang, link.

Règles de présentation

Illustrations

Repères visuels

Des pages faciles à imprimer.

Souplesse

Suivi

Si des lecteurs nous font l'honneur de nous consulter de temps en temps, nous devons les informer des changements.

Pratiques de codage

Nous suivons la recommandation HTML 4. Voir
www.w3.org/TR/html4/ (en anglais)
ou la traduction française
www.la-grange.net/w3c/html4.01/cover.html.

Éléments logiques

Un code HTML 4 est une imbrication d'éléments encadrés par leurs balises de début et de fin, par exemple <p>élément paragraphe</p>. On ne considère pas les balises comme des indicateurs de format graphique, mais comme des délimiteurs. Si la balise d'ouverture d'un élément ne comporte aucun attribut, le navigateur utilise une mise en forme par défaut. Les navigateurs ignorent simplement les balises de type d'élément inconnu et les attributs inconnus sans perturber l'affichage.

Outre l'apparence que le rédacteur souhaite que le texte prenne dans la page, les éléments ont une signification logique, c'est à dire qu'ils indiquent le statut du texte qu'ils contiennent, ce qui

  1. garantit une certaine cohérence par rapport à la mise en forme par défaut
  2. ouvre la possibilité d'une interprétation intelligente et adaptée au contexte.

Les recommandations HTML définissent une abondance de types d'éléments. Nous essayons de les utiliser avec discernement.

Les recommandations du Consortium WWW laissent beaucoup de liberté pour adapter le code aux situations particulières, nous nous sommes fixé nos propres règles, ci-dessous.

Compatibilité entre versions de HTML

Comme nous nous adressons aussi bien aux utilisateurs de vieux ordinateurs, nous ne pouvons, bien que nous en sentions tout l'intérêt, séparer entièment le contenu et la mise en forme, comme nous y invite le W3C.

Styles

Les navigateurs antérieurs à HTML 4 ignorent les mises en forme par style. Dans le cas où le rendu par défaut des éléments stylés ne serait pas admissible, nous utilisons des attributs de mise en forme dans les balises:

Titres

Heading 1..6 <h1>...</h1>
Titre. HTML connaît six niveaux de titres de h1 à h6 par ordre hiérarchique décroissant. Le titre principal de la page est le seul élément h1. Des attributs d'alignement et de police compatibles avec HTML 2 en déterminent le rendu graphique. Des styles peuvent affecter celui des autres titres.

Portées

Division <div>...</div>
HTML 3. Division englobant plusieurs blocs, dont la classe fixe le sens logique. Nous n'utilisons pas la division centrée <center>...</center>.
Span <span>...</span>
HTML 4. Portée, élément d'usage général, dont la classe fixe le sens logique. Les navigateurs ne lui attribuent aucun style. Pour englober des blocs, je préfère l'élément div.

Tables

HTML 3. Les navigateurs HTML 2 ignorent les balises de table, et affichent le contenu dans l'ordre ou il est écrit, ce qui conduit souvent par précaution à

pour éviter que les cellules de tableau ne se suivent sans saut de ligne sur ces navigateurs.

Citations

Les éléments suivants permettent à la fois une identification logique et une disposition graphique cohérente:

Block quotation <blockquote>...</blockquote>
Sert pour les citations longues.
Quote <q>...</q>
HTML 4. Citation courte Les navigateurs rendent en général ces éléments avec un guillemet avant et après. C'est plus court et plus logique que &quot; exemple. Mais il faut pouvoir admettre qu'un ancien navigateur n'affiche pas les guillemets.
Cite <cite>...</cite>
Pour nous, source d'une citation, exemple: Martin 1998:46. Les navigateurs rendent en général ces éléments en italique, ce qui ne nous convient pas très bien. Nous utilisons un style "petites capitales".

Emphases

Emphasis <em>...</em>
Marque une insistance. Nous pouvons parfois modifier le rendu par un application de style, par exemple, dans la transcription d'un manuscrit où l'emphase est marquée par le soulignement.
Italic <i lang="xx">...</i>
Nous sert pour les passages en langue différente de celle du texte. Nous ne changeons jamais le rendu.
Address <address>...</address>
Adresse. Souvent rendu par une mise en italique. Pour nous, toujours en bas de page, sous l'ancre <a name="contact"></a>.
Strong <strong>...</strong>
Marque une forte insistance. Nous pouvons parfois modifier le rendu par un application de style.
Bold <b>...</b>
Grasses. Nous ne changeons jamais le rendu.
Preformatted text <pre>...</pre>
Certains programmes de traitement de texte affectent tout bonnement leurs styles à des éléments <pre>, ce qui leur évite de traiter les fins de ligne et de paragraphe. Des éléments pre peuvent donc se trouver dans de nombreuses pages internet, sans rapport avec le rendu.
Utiliser pour un bloc d'affichage en police type machine à écrire, avec espaces maintenus, conformément au rendu par défaut. Voir Teletype ci-dessous.
Teletype <tt>...</tt>
Télétype, machine à écrire. Pour un texte de télégramme ou de machine à écrire. Voir code ci-dessous.
Code <code>...</code>
Quand le texte est lisible par une machine, comme les adresses internet. Voir Teletype ci-dessus.

Attributs

Classe class="classe de l'élément"
HTML 4. Nous utilisons des classes logiques, par exemple, les éléments class="loi" contiennent un texte de loi. Le rendu, défini dans l'élément <style> inclus dans l'élément <head>, ne diffère pas toujours de celui du texte courant.
Identificateur id="identification unique"
HTML 4. Les liens hypertexte sont trop importants pour qu'ils reposent sur des méthodes qui ne s'appliquent pas partout. Pour que la navigation soit possible avec tous les ordinateurs, nous utilisons toujours les ancres <a name="exemple"></a>. Les attributs id, quand il y en a, servent à autre chose.
Langue lang="code de langue"
HTML 4. Nous suivons le conseil du W3C pour les nouveaux documents. La balise d'ouverture comporte une indication de langue de base, par exemple <html lang="fr">, et les éléments de langues différentes ont un attribut lang. Les quelques documents multilingues ont des divisions par langue.
Titre title="titre"
L'attribut title permet normalement d'afficher une glose lorsqu'on laisse la souris sur l'élément. Le code <q title="sujet trait&eacute;">titre</q> sort comme suit titre. Complément de légende des images. Toutefois, Nous n'utilisons pas l'attribut title pour des notes importantes.
Nom alternatif alt="nom alternatif"
Le nom alternatif s'imprime si l'image ne s'affiche pas. Nous l'utilisons toujours pour les documents nouveaux ou revus.

Précautions diverses

Ces éléments sont pratiques, mais ils n'existent qu'à partir d'HTML 3, ce qui fait que nous devons toujours examiner si leur rendu est indispensable.

Big <big>...</big>
HTML 3. Écrit plus grand.
Small <small>...</small>
HTML 3. Écrit plus petit.
Subscribe <sub>...</sub>
HTML 3. Indice. Écrit plus bas.
Superscribe <sup>...</sup>
HTML 3. Puissance. Écrit plus haut.

La modification de taille ou de position peut être relative à celle de l'élément englobant. Je ne crois pas qu'il faille s'y fier; ce n'est pas spécifié dans la recommandation HTML.

Codes à l'attention des machines

En plus des déclarations de type de données et de type de jeu de caractères, inclure:

Éléments META
<meta name="description" contents="résume_la_page">
Attribut lang
Mettre un attribut lang="fr", lang="pt" ou lang="en" à l'élément <body> et éventuellement aux éléments inclus de langue différente: cellule de table texte-traduction, citations, mots isolé, voir ci-dessus italiques. Ne pas mettre en italique les mots les plus courants et qui ne sont jamais traduits comme capoeira, berimbau.
Éléments LINK
Pour les pages dont il existe une version dans une autre langue:
<link type="alternate" lang="langue_page_cible" href="URI_page_cible">
pour chaque langue. Codes de langue: fr, en, pt sans indication de variante locale.

Pol Briand


enveloppePol Briand

3, rue de la Palestine
F-75019 Paris France
téléphone (33) 142 396 436 + mobile (33) 687 314 379
email: polbrian@wanadoo.fr
pages personnelles http://perso.wanadoo.fr/polbrian/

retour en haut de page